Beauté & Santé Décryptage La peau

Que contiennent réellement nos lessives ?

Bonjour petite Hellébore, aujourd’hui on parle lessive et linge propre ! On va s’intéresser de plus près aux compositions de nos lessives dans cet article.. t’es-tu déjà posé cette question : que contiennent réellement nos lessives ?

Le point.

Pendant des années, ma maman utilisait une marque de lessive conventionnelle sous format poudre ou liquide.. Et chaque fois que l’hiver arrivait et que je devais exposer mes bras au contact du linge, c’était la crise, l’eczéma faisait son grand retour. On mettait ça sur le compte du stress, de ma peau sèche et du temps froid .. Car oui, ces derniers jouent aussi sur l’état de notre peau. Arriva un jour où elle changea de lessive et commença à utiliser une autre marque connue de lessive (« hypoallergénique » mon œil) : ce fut la catastrophe. Ma peau me grattait de partout, chaque place que le tissu avait touché ma peau était en feu. Elle en acheta une autre : même réaction.

C’était la goutte d’eau pour moi, on décida par la suite d’acheter seulement la Rainette pour nos lessives, mais les réactions que ma peau avait eu me laissèrent perplexe , j’ai donc décidé d’enquêter sur la composition de nos lessives et de finalement partager les informations que j’ai trouvé dans cet article aujourd’hui.

N’hésitez pas à prendre des screenshot (capture d’écran) de l’article pour vous repérer en magasin.

Que contiennent réellement nos lessives ?

J’ai écrit cet article pour celles et ceux qui souhaitent connaître la vraie nature d’un produit qu’ils utilisent tous les jours ! Car même si notre linge sèche, le produit est toujours présent dans les tissus, et la lessive en elle-même est rejeté dans nos mers, nos rivières ! C’est tout un écosystème et notre santé qui est en jeu, pensez-y.

Les grandes marques de lessive se comptent par dizaines, celles dont nous allons parler aujourd’hui sont les plus connues et les plus utilisées par les Français, on retrouve notamment : Skip , Ariel , Dash , Lechat, Persil .. Des marques qui disent rendre le linge « plus éclatant » « plus blanc » « avec un parfum d’été » .. ces revendications devraient déjà nous mettre la puce à l’oreille.

Néanmoins, quand on essaye de savoir la composition d’une lessive, on se retrouve face à un mur. En effet, la réglementation autorise les marques à ne pas afficher la composition entière sur les emballages (tient ça me fait penser à l’histoire des serviettes hygiénique..) pourquoi un produit que nous utilisons tous les jours à le droit de ne pas afficher sa composition dans son intégralité ? Ah oui, parce que sinon les gens arrêteraient totalement de les utiliser, suis-je bête !

En revanche elles ont l’obligation d’afficher leur composition sur leur site internet, j’ai donc fait mes recherches et voilà les résultats sur lesquels je suis tombé :

Exemple : La lessive Ariel « Alpine »

Voilà comment se présente une composition de lessive : 5-15% Agents De Surface Anioniques, <5% Agents De Surface Non Ioniques, Phosphonates, Savon, Enzymes, Azurants Optiques, Benzisothiazolinone, Methylisothiazolinone, Parfums, Citronellol, Geraniol, Hexyl Cinnamal, Linalool

Les premiers ingrédients sont totalement occultés et remplacés par des % sans les nommer explicitement, transparence = 0.

– Les agents de surfaces anioniques désignent (pour les lessives conventionnelles) : des alkylsulfates, alkylsulfonates, alkylarylsulfates. Ce sont des cousins plus puissants du « sodium laureth sulfate » Ces derniers ont été démontrés comme étant nocifs pour de nombreuses espèces de poissons et d’amphibiens. Ils sont aussi reconnus comme étant irritants utilisés à trop haute dose.

– Les agents de surface non ioniques désignent (pour les lessives conventionnelles): les alcools éthoxylés (AEO), les alcanolamides (DEA et CDA) et alkylphénols éthoxylés (APEO). Ils neutralisent l’effet irritant des agents de surface anioniques. Néanmoins, on les soupçonnent d’interférer avec le système hormonal (ce sont donc des perturbateurs endocriniens).

Ces « agents de surface » diminuent l’oxygénation de l’eau. Leurs propriétés tensioactives diffusent des molécules toxiques qui diminuent l’oxygénation de l’eau dans les milieux aquatiques.

 – Les phosphonates : Ils remplacent le fameux « phosphate » qui est interdit en France depuis 2007. Néanmoins le phosphonate pose le même problème que son cousin et encrasse les eaux usées de phosphore qui se retrouvent encore une fois dans l’eau et engendre ce qu’on nomme des « marées vertes ».

 – Les enzymes : Les enzymes s’attaquent aux salissures organiques : thé, café, tomate, sang.. Dans les lessives classiques ce sont la plupart du temps des enzymes OGM  qui peuvent provoquer des réactions allergiques car elles restent actives et ont tendances à se fixer aux vêtements. Les enzymes présentent dans les lessives écologiques sont elles non modifiées génétiquement et sont détruites lors du lavage.

– Les azurants optiques :  Les azurants optiques absorbent les rayons ultraviolets et réémettent de la lumière bleue, laissant apparaître un linge « plus blanc ».. Ils font parti des « agents de blanchiment » souvent utilisés dans les lessives conventionnelles. Ils sont présents à la fois dans les liquides et dans les poudres. Ces derniers ne sont pas du tout biodégradable et se retrouve encore une fois dans les eaux usées. Ont les retrouvent par la suite dans les stations d’épuration et dans les boues d’épuration qui sont ensuite utilisées dans l’agriculture.. Les lessives écologiques n’en contiennent pas et les remplacent par du percarbonate de sodium inoffensif.

 – La Benzisothiazolinone est un biocide très répandu faisant partie du groupe d´isothiazolinone. Utilisé comme agent conservateur notamment dans la peinture, le vernis et l´adhésif, il a un effet fongicide. Cette substance est reconnue pour être irritante et allergisante et elle s’avère également toxique pour les organismes aquatiques.

– Le Méthylisothiazolinone : C’est un remplaçant de notre ancien ami le paraben ! Ce biocide à des propriétés allergiques et provoquent de forte réactions chez les consommateurs. Il a d’ailleurs été plusieurs fois interdit et limité dans de nombreux produits mais son utilisation se fait toujours et pas seulement dans nos lessives, mais aussi dans les cosmétiques conventionnels.

 – Les parfums : Ce dernier fait parti de la famille des « additifs » ils sont tous issus de la pétrochimie et donc tous polluants : les parfums, les colorants, les protecteurs de couleur, les « antimousse »..  Quant aux lessives écologiques, elles remplacent ces derniers par des huiles essentielles ou encore mieux : par rien du tout !


Cette liste n’est qu’une seule parmi de nombreuses autres, il y a par exemple la lessive Skip spécial peaux sensibles / bébé :

INCI : Agents de surface anioniques, Agents de surface non-ioniques, Azurants optiques, Parfum, Phosphonates, Polycarboxylates, Savon, Benzisothiazolinone

Presque identique à celle d’Ariel, la seule différence est qu’on y retrouve un autre ingrédient suspect les Polycarboxylates (PCA) : ce sont des polymères encore une fois allergisants. Super dans un produit spécial bébé non ?


Encore un autre exemple : la lessive en capsules de LeChat.

INCI : <5%: phosphonates – 5 à moins de 15%: savon, à moins de 30%: agents de surface anioniques, agents de surface non ioniques, enzymes, parfums, azurants optiques, Butylphenyl methylpropional, Linalool, Hexyl Cinnamal.

Encore une composition à vomir. Merci LeChat !

Je pourrais continuer des heures en vous décortiquant chaque lessive des grandes marques, mais je pense que vous avez compris le principe !


Edit rapide : pour celles qui me demandent pour l’arbre vert sur la photo, c’est une vieille bouteille que l’on réutilise au vu de sa contenance. Mais on préfère ne pas la racheter à cause de sa composition :

5% ou plus, mais moins de 15% : agents de surface anioniques, agents de surface non ioniques.
Moins de 5% : savon, polycarboxylates, enzymes (amylases, protéases). Parfum. Malheureusement il y a des polycarboxylates dedans ..


 

En conclusion : ta lessive tu changeras !

Pour conclure, soyons comme je l’ai dit dans mon précèdent article des consomm’acteurs ! Ces lessives ont des substances allergisantes pour nos peaux, mais elles sont aussi hautement toxiques pour les écosystèmes aquatique.. C’est en changeant nos habitudes et en pratiquant  des petits gestes simples qu’on pourra avancer dans une économie plus verte.

  • On peut retrouver des lessives géniales comme Ecover, Etamine du Lys, Ecodoo qui sont toutes certifiées ! Elles sont trouvables en magasins bio ou sur de nombreuses boutiques en ligne.
  • On peut aussi fabriquer soi-même sa lessive, je n’ai pas encore essayé mais ça a l’air tellement simple ! Un exemple de lessive maison juste ici.

N’hésitez pas à partager autour de vous cet article, nombreuses sont les personnes sensibles comme moi qui ne savent pas que leur lessive peut aggraver leur allergie de peau !


J’espère que cet article sera utile au plus grand nombre !

Et toi, tu utilises quoi comme lessive ? Tu connaissais la composition de ces lessives ?

 Si cet article t’a plu n’hésite pas à l’épingler sur Pinterest 🙂

Que contiennent réellement nos lessives ? On va s'intéresser de plus près aux compositions de nos lessives dans cet article.. t'es-tu déjà posé cette question : que contiennent réellement nos lessives ?

Des bisous mes fleuries,

Blue Althea

11
Poster un commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le commentaire le plus populaire
7 Auteur
Blue AltheaCamillesEthicMagaliePatricia PaillardAudrey Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
CamillesEthic
Invité

Merci pour cet article complet ! C’est alarmant… J’espère que les gens changerons leurs habitudes. Pour ma part je viens de finir mon bidon 5L de lessive Ecodoo à la pêche 🙂 je vais très prochainement faire ma lessive maison (il faut juste que j’achète du percarbonate de soude et un entonnoir ahah)

Magalie
Invité

J’utilise la même qui est en image de l’Arbre Vert, même si je sais que ce n’est pas la plus géniale 🙂

Patricia Paillard
Invité
Patricia Paillard

Bonjour, j’ai acheté il y a 2 ans le thermomix; pour le coup je me suis mise à faire moi-meme ma lessive; d’abord pour des raison économique.Ensuite, marre d’avoirma machine encrassé et qui sent mauvais! Plus ça va , plus elle sont chères! entre les différences de prix et les compositions on ne sait plus quoi choisir. Je fais donc ma lessive avec du savon de marseille sans glycérine, unpeu de vinaigre blanc et du bicarbonate alimentaire.C’est top !Juste se déshabitué à l’idée que si ça sent fort le parfum c’est que c’est propre.

Audrey
Invité

Hello !
Je fabrique ma lessive depuis quelques temps par soucis d’écologie et je me doutais que les compo n’étaient pas top mais pas à ce point là. Je suis bien contente d’être passée à des produits maison 🙂 Bizoux

Melmel
Invité
Melmel

Hello
Sympa cet article !
Par contre j’utilise la lessive larbre vert et je m’attendais à ce que tu parles de sa compo vu la photo mais non… dommage !
J’ai déjà tenté de déchiffrer mais jetais perdue.
Bisous 🙂

Jodanelle
Invité

Merci pour cet article intéressant j’ai trouvé des éclaircissements sur la compo, je suis passé aux lessives cleqn, jai etamine du Lys en ce moment mais j’aitrouvé dans mon supermarché une marque Biovie Ecocert, j’ai enregistré des recettes à faire soi même mais pas sauté le pas