Des plantes dépolluantes d’air ? Décryptage et vérité.

Coucou mes jacinthes, aujourd’hui on parle plantes ! Et plus précisément des plantes dépolluantes. Entre mythe et réalité ,on va décrypter ensemble le mécanisme de ces plantes dites dépolluantes et purificatrices d’air et voir si leur efficacité est vraiment démontrée.

des_plantes_dépolluantes_décryptage_vérité

Les premières études sur les plantes dépolluantes.

drinkscience
Toi en lisant cet article.

Eh bien figure-toi Jamie que les premiers à avoir fait des recherches sur ce sujet était la NASALE américaine (avoue tu as ri). La NASA à mener une étude sur le pouvoir purificateur des plantes afin de savoir si ces dernières pouvaient absorber les toxines présentent dans l’air des stations spatiales.

Ils ont découvert qu’en plus d’absorber le dioxyde de carbone et rejeter de l’oxygène les plantes étaient aussi capables d’absorber des substances volatiles toxiques. En effet, c’est l’ensemble de la plante (feuilles, racines, et même la terre) qui absorbe et transforme les polluants de l’air. Ces polluants sont ingérés et convertis en produits organiques par les micro-organismes (bactéries, champignons…) présents dans la terre et les racines.

Voici les principales substances toxiques qu’elles peuvent absorber selon leurs espèces :

plantes_dépolluantes_gaz_toxique
Image prise ici , traduite et modifiée par moi même !

Ces substances sont retrouvées dans l’air que nous respirons et ils sont présents dans de nombreux produits : 

Trichloréhylène : l’encre, les peintures, les vernis, le décapant. C’est un solvant très puissant utilisé pour le dégraissage de pièces métalliques et qui est très volatil.

Formaldéhyde (Méthanal) : produits de bricolage, entretien, revêtements des murs, sols, meubles, plastiques.  Il est fréquemment présent dans l’air intérieur et sa concentration dans l’air des logements est jugée importante en France.

Benzène : présent dans les carburants, matières plastiques, caoutchoucs, solvants, plastifiants, détergents, parfums, colorants, additifs alimentaires, médicaments, pesticides, explosifs.

Xylène : utilisé par les industries de l’impression, du caoutchouc et du cuir , dans les produits nettoyants, les pesticides , peintures.

En deux mots : la misère. Beaucoup de nos mobiliers et produits rejettent ces gaz chimiques. La peinture sur nos murs, le plastique, nos produits d’entretien, nos gazinières, la fumée de cigarette, le vernis, la colle sous la moquette.. Un vrai carnage pour notre santé.


Les plantes dépolluantes : le débat.

potted-spider-plant
Une Chlorophytum comosum !

Avant de te déballer la liste des plantes, je veux d’abord te parler de l’étude lancée par l’organisme français Phyt’air.

Selon eux les résultats obtenus jusqu’à maintenant sont obtenus en laboratoire. L’air de nos intérieurs ne correspond pas à des polluants pris isolément, mais à des mélanges complexes. Ils insistent sur le fait que la « dépollution » de l’air avec les plantes c’est vite révélée trop faible pour être applicable.

Pour résumé : d’un côté on a des études qui montrent que les plantes « dépolluent » l’air en absorbant des toxines. Et de l’autre côté une autre étude qui montrent que les toxines absorbées sont à moindre échelle et donc ne peuvent évidemment pas (ou très peu) dépolluer l’air de nos intérieurs.

Mais si tu veux savoir mon avis, je compte bien dépenser un peu d’argent dans ces plantes, même si leurs actions sont minimes c’est toujours ça de prit ! 


Voici une liste de 9 plantes « dépolluantes » ainsi que les toxines qu’elles absorbent. Bien sûr il en existe beaucoup d’autres que vous pouvez retrouver un peu partout dans les pépinières ou en fouinant sur le net ! (Fais défiler de gauche à droite si tu es sur portable).


Il est conseillé d’en mettre une par pièce ! Bien sûr, on fait comme ont veut. Si tu veux transformer ta chambre en vraie forêt avec 8 plantes différentes c’est à ta guise, mais attention à l’humidité 😆 .

Ton appart’ dans quelques mois.

Et n’oublie pas : renseigne-toi toujours sur la toxicité d’une plante avant de l’acheter pour ne pas avoir de mauvaise surprise avec tes animaux. Surtout les chats, qui ont tendance à bouffer tout ce qui est vert, même les cactus (oui oui celle de ma voisine à essayer  😆 ). Et bien sûr, essayes au maximum d’aérer ton intérieur en laissant les fenêtres ouvertes 20/30 minutes par jour et ça même en hiver !


J’espère que cet article vous à plu, quand à moi je compte bien commencer ma collection de plantes « dépolluantes ».

Vous connaissiez les plantes dépolluantes, vous en avez ? 

Des bisous mes fleuri

Blue Althea

8 Comments

Laisses un petit mot ma fleurie !