Les bienfaits du jeune diurne ou intermittent - Avantages et inconvénients
Décryptage La santé Lifestyle

Les bienfaits du jeûne diurne ou intermittent

Hello petite fleur du désert. Aujourd’hui je reviens avec un article santé pour te parler des bienfaits du jeûne diurne ou intermittent. Ne pas manger ni boire pendant toute une journée, pas si difficile et plutôt bon pour toi !

Les bienfaits du jeune diurne ou intermittent - Avantages et inconvénients

FLASH INFO : Cet article n’est pas à but religieux, je respecte les opinions de chacun et je souhaitais ici relater des faits scientifiques ainsi que ma propre expérience sur le sujet 🙂 .

On a tous entendu parler du jeûne, que ce soit le jeûne dit « Carême » chez les catholique ou encore le « Ramadan » chez les musulmans. Ces jeûnes, bien qu’ils soient assez différents, se ressemble sur une idée commune : stopper son alimentation au court d’une journée.

Mais alors, quels sont les bienfaits de ces jeûnes ? Mon expérience est basée sur le jeûne diurne que je pratique depuis mon adolescence tous les ans au mois de Ramadan.

C’est quoi le jeûne diurne ou intermittent ?

Le jeûne diurne est le fait de ne pas consommer d’aliments depuis l’aube jusqu’au coucher du soleil.

Je le compare ici au jeûne intermittent, car le jeûne intermittent est le fait de ne rien consommer pendant une durée choisie par la personne, ce n’est pas exactement la même chose que le jeûne diurne, car le jeûne intermittent est « adaptable ».

En effet le jeûne intermittent est cité ainsi : « Les modalités d’organisation de ce jeûne sont diverses, mais les périodes de jeûne peuvent aller de 16h à 36h, en fonction de la pratique retenue. »

La plupart des personnes réalisant le jeûne intermittent choisissent la méthode du 16/8 et décident donc de manger par exemple entre 13h et 21h et de ne rien consommer les 16 autres heures.

J’ai voulu rapprocher ces deux types de jeûnes, car si on compare le jeûne intermittent avec un jeûne diurne aujourd’hui cela représente aussi environ 16h de jeûne.


avantages du jeûne

Les bienfaits du jeûne diurne

  • Le jeûne pour prévenir le diabète

Pourquoi ? Car en arrêtant de s’alimenter pendant la journée le corps améliore considérablement sa sensibilité a l’insuline. Il va alors puiser son énergie dans les ressources graisseuses du corps et moins le corps a de ressources graisseuses, plus il sera sensible à l’insuline.

Le jeûne est d’autant plus utile en cas de pré-diabète de type 2, étant donné qu’il réduit le taux de glycémie dans le sang et en suivant un bon régime alimentaire le jeûne diurne vous sera d’une grande utilité et vous permettra de contrôler votre taux de glycémie plus facilement.

  • Le jeûne pour garder une bonne santé cardiovasculaire

Pourquoi ? Car en jeûnant le corps va se détoxifier et va réduire son taux de triglycérides. Les triglycérides proviennent en majorité des « aliments transformés » (Sucre, confitures, gelées, tartinade de chocolat et noisettes (Nutella), caramel, chocolatine, pâtisseries, chocolat, céréales sucrées, barres de céréales (granola), beignes, muffins, biscuits, bonbons, sauce barbecue, ketchup, marinades sucrées, lait au chocolat, lait glacé..)

Si les triglycérides sont présents en trop grandes quantités dans le sang, cela augmente considérablement les risques d’infarctus, le jeûne est donc un atout considérable si votre santé cardiovasculaire vous fait défaut.

  • Le jeûne pour perdre du poids

Pourquoi ? En arrêtant de s’alimenter, le corps va alors puiser dans les ressources graisseuses et va alors entrainer une perte de poids. Évidemment, jeûner n’est pas LA solution pour perdre du poids, il faut allier à cela un régime alimentaire sain et éviter au maximum les aliments transformés.

  • Le jeûne : producteur d’hormones de croissances

Pourquoi ? L’hormone de croissance humaine est produite naturellement par le corps, mais reste active dans la circulation sanguine pendant quelques minutes. Selon une étude pratiquée aux États Unis dans l’état de l’Utah la faim provoquée par « le jeûne favorisait la combustion de la graisse et entraînait une augmentation spectaculaire du taux d’hormones de croissance, à raison de 2000 % chez l’homme et 1300 % chez la femme. Cette hormone permet de préserver la masse musculaire et de réguler le taux de glucose sanguin.

  • Le jeûne : réducteur de mauvais cholestérol

Pourquoi ? Le jeûne intermittent est une excellente prescription pour la santé cardiaque, en raison de sa capacité à diminuer la production de cholestérol par le foie. Des études ont montré qu’environ 70 jours de jeûne alternatif peuvent réduire le cholestérol LDL (le mauvais cholestérol) de plus de 25%.

  • Le jeûne : un détoxifiant naturel

Ce dernier point vient de mon expérience personnelle. Chaque année, après avoir pratiqué le ramadan (et donc le jeûne diurne) pendant un mois complet, je remarque que ma peau est beaucoup plus jolie qu’avant. Les boutons partent au fur et à mesures des semaines, ce n’est pas un secret en dehors des hormones, l’alimentation et la saturation du foie est une des causes majeures de l’acné..

La nécessité d’adapter son alimentation

Alimentation pendant le jeûne

Quand nous jeûnons, le corps se détoxifie et élimine beaucoup. En contrepartie, il a besoin de recevoir sa compensation qui lui permettra de fonctionner normalement. Il faut donc adapter son alimentation et ne surtout pas faire d’excès.

L’idéal le matin avant de commencer à jeûner :

  • Un bouillon ou un potage.
  • Du fromage blanc, végétal de préférence.
  • Des fruits consistants : des dattes, bananes, kiwis..
  • Des flocons d’avoines sous toutes ses formes (porridge, gruau ou flocons)
  • Des boissons sans sucre, eau et tisanes à volonté !

L’idéal le soir pour rompre le jeûne :

  • Un bouillon ou un potage. Moi ce que je préfère c’est la soupe à l’orge !
  • Du poisson ou de la viande blanche en évitant la viande rouge difficile à digérer.
  • Des légumes, types épinards, haricots, pommes de terres, petits pois, carottes..
  • De l’eau à volonté et des jus de fruits sans sucres ajoutés.
  • Des fruits, on peut faire des smoothies au lait végétale pour plus de plaisir !
  • Et après ça je bois encore des tisanes jusqu’au couché.

Les prescriptions

Évidemment, tout le monde ne peut pas jeûner et ça pour des raisons de sécurité. Les personnes à qui le jeûne est déconseillé sont :

  • Les femmes enceintes ou allaitantes, pour la bonne santé de la maman et de son bébé.
  • Les personnes âgées.
  • Les diabétiques, malheureusement le jeûne prévient le diabète, mais une fois la maladie présente il est interdit de le pratiquer au risque d’avoir des complications.
  • Les malades chroniques qui ont un traitement obligatoire à prendre.

Le danger des jeûnes « prolongés »

La mode des jeûnes radicaux comme les jeûnes prolongés sont de plus en plus en vogues ces dernières années. On a vu apparaitre la vague du « Jeûne et rando » qui consiste à partir durant plus d’une semaine en randonnée collective sans s’alimenter.

Malheureusement les jeûnes de ce type ont plus d’effets négatifs sur le corps qu’autre chose :

  • Après plus de 5 jours de jeûne le corps va commencer à créer des corps cétoniques. Ces corps cétoniques sont produits lorsque le jeûne se prolonge et entraînent une acidification du corps (baisse du pH) qui peut avoir de grandes répercussions sur le fonctionnement du métabolisme. En effet le cerveau va utiliser ces corps cétoniques comme molécules de substitution au glucose dès le cinquième jour de jeûne.

  • Après une trop longue durée sans aliments solides l’organisme se met en situation d’épargne : il se protège en abaissant ses dépenses énergétiques, notamment par la réduction des sécrétions hormonales thyroïdiennes. Les hormones thyroïdiennes ayant une influence sur le fonctionnement de presque tous les organes du corps, l’hypothyroïdie est donc un syndrome de ralentissement du fonctionnement ou métabolisme du corps : c’est un syndrome « d’hypo-métabolisme ».

  • Et enfin  » Le jeûne prolongé peut provoquer des maux de tête importants, des étourdissements, voire des malaises. Au-delà de deux semaines, il peut générer des anémies par carence en fer, des inflammations et fibroses au niveau hépatique et une dégradation du capital osseux. Plus grave, il peut entraîner des troubles du rythme cardiaque pouvant dans certains cas conduire au décès. »

Le principal : Écouter son corps

Jeûne diurne et intermittent bienfaits

 

Que l’on pratique le jeûne par conviction religieuse ou par simple envie de bénéficier de ses bienfaits il faut toujours écouter son corps. Personnellement pendant les premiers jours du mois de Ramadan j’ai toujours quelques maux de têtes qui sont dit « normaux » car il faut laisser au corps le temps de s’habituer au rythme du jeûne !

Néanmoins si vous sentez que vos maux de têtes sont trop présents et que vous pensez ne pas pouvoir continuer pour tout autre raison, arrêtez le jeûne ! Ce dernier est censé vous faire du bien en vous détoxifiant et non vous rendre malade 🙂 .

En espérant que cet article ait pu t’aider dans tes recherches sur le jeûne, n’hésites pas à me dire si toi aussi tu as déjà tenté l’expérience et quelles sont tes habitudes !

Épingle cet article sur Pinterest s’il t’a plu !

Les bienfaits du jeûne diurne ou intermittent #santé #jeûne

Des bisous les fleuries,

Blue Althea

2 Comments

  1. Merci pour cet article très intéressant !

    1. Merci de m’avoir lu, contente que l’article t’ai plu 🙂

Répondre à Alice Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.